Spip, plébiscite des lecteurs

Thursday 25 November 2010
by  Mark Baber

Pourquoi un tel attachement à Spip ? Peut-être avant tout parce qu’il permet à tout un chacun de travailler complètement sur un outil de gestion de contenu sans avoir pour autant un profil d’informaticien ou de développeur chevronné.

"J’ai commencé à utiliser Spip sur recommandation. C’est un outil qui est facile d’accès pour des personnes qui ne veulent pas réinventer la roue. Il existe des limitations, mais il est efficace", explique Michel Paradon, qui travaille sur un site qu’il qualifie "de qualité professionnelle" pour son club de karaté.

Simplicité de prise en main

Une simplicité de prise en main qui n’est pas le cas d’autres CMS Open Source selon Michel Paradon. "J’ai fait des essais sur d’autres outils Open Source comme Joomla et Typo3. Ce sont des outils beaucoup plus complexes", constate-t-il. Son apprentissage de Spip aura duré en tout et pour tout quinze jours. "J’ai mis deux semaines à bien apprendre à manipuler les boucles. Le principe peut lui être compris en 5 minutes".

Le langage de requêtage Spip, un vocabulaire développé spécifiquement pour ce CMS, fait la particularité mais aussi le succès de cet outil. "C’est un système de requêtage simple, plus simple que SQL, et la logique de programmation est compréhensible " explique Michel Paradon.

"Avant de mettre en place Spip, nous utilisions des scripts développés en interne. Ce qui est très plaisant avec Spip, c’est le souci apporté à la typographie et au nettoyage du code. C’est très très propre. Ce n’est pas un menu à la Word comme sur les autres CMS. Ce sont des balises et du code Spip", remarque Eric Nguyen, webmaster chez meilleurtaux.com.

Autre avantage de taille, Spip, qui en est à sa version 1.9.2, bénéficie du soutien d’une communauté importante et dynamique. "La communauté est très performante, et j’en tire pleinement profit", conclue Michel Paradon.

La communauté d’utilisateurs et de développeurs Spip est par ailleurs un des arguments qui permet à cet outil de s’implanter en entreprise. Le webmaster de meilleurtaux.com a choisi Spip comme outil de gestion de contenu pour le courtier en ligne.

"Je m’occupe personnellement d’un site qui a 25 rédacteurs et qui fonctionne avec Spip", explique Eric Nguyen. " Nous avons commencé à installer Spip chez meilleurtaux.com. La direction informatique voulait Joomla et il a fallu batailler pour avoir Spip. Il est vrai qu’il y a un déficit d’image de Spip au niveau professionnel".

Pourquoi avoir choisi Spip au détriment d’autres ? "Joomla en met plein la vue, en particulier avec ses gabarits, mais je trouve que Spip est bien mieux. J’ai aussi essayé Drupal, c’est une véritable usine à gaz. Il est impossible de le déployer rapidement. La compréhension du système de requêtage de Spip se fait en 5 minutes. Par ailleurs, toute la documentation est en français."

Une communauté francophone, une documentation en français, un soin particulier apporté à la typographie dans cette langue, autant de qualité que soulignent les adeptes de l’outil. "Comme les concepteurs sont des journalistes, le logiciel a été fait et réalisé dans l’optique d’une typographie claire et explicite", poursuit Eric Nguyen. Vient s’ajouter à cela une gestion multilingue que beaucoup d’utilisateurs apprécient pour sa simplicité.

Quand à la question du téléversement à la communauté des modules et plugin développés, il est certain que plus Spip s’orientera vers une direction professionnelle, plus la question sera d’actualité. Edouard Reinach développe à Montréal des sites pour différents clients et ce avec plusieurs CMS Open Source, dont Spip, qui reste son préféré. La question du reversement se pose pour lui au niveau de l’exigence de ses clients. "Mes clients ne souhaitent pas reverser, donc je ne reverse pas ce que je développe en plus. En fait, ça dépend des clients, mais certains d’entre eux ne comprennent pas la logique de la licence libre ".


Referenced sites


62 sites referenced in this sector